Entretien avec ...


Pierre Yves LE GOUARIGUER
Palmarès en championnat
Pierre Yves Le Gouariguer

Club actuel : Triplet du Scorff

En TRIPLETTES SENIORS
Vice champion de Ligue : 1985 et 1982
Champion départemental : 1990 – 1984 – 1983 – 1981 – 1980 – 1976

Vice champion départemental : 1982

Première Licence: 1965
En DOUBLETTES SENIORS

Champion départemental : 1980

Aujourd’hui moins présent sur les terrains il n’en demeure pas moins l’un des joueurs les plus titré de notre département avec 17 qualifications pour les championnats de France FFPJP. Licencié depuis plus de 40 ans, il n’a traversé que trois clubs depuis ses débuts à la Lorientaise en 1965. Il restera sociétaire de la Lorientaise jusqu’en 1979. De 1980 à 1990, il joue pour la pétanque Lanestérienne dont il en sera le Président de fin 1980 à 1983. En 1991, il est parmi les fondateurs du Triplet du Scorff dont il restera comme le premier Président.

Arbitre départemental, il occupa également le poste de Président de la commission d’arbitrage de fin 1984 à 1986.

En INDIVIDUEL

Champion départemental : 1988

Champion secteur 1 : 1978

Vice-champion secteur 1 :1980

En TRIPLETTES CORPORATIVES puis ENTREPRISES
Champion départemental : 2004 – 2000 – 1988 – 1987 – 1981
Vice-champion départemental : 1994 – 1991 – 1986 – 1985
En TRIPLETTES JUNIORS
Vice champion de Ligue 
En COUPE: Vainqueur de la Coupe du Morbihan 2005

Entretien réalisé en Mars 2006

1 - Ton premier club fut la Lorientaise. Comment es-tu venu à la pétanque et quels souvenirs gardes tu de cette époque?

Mon papa jouait à la Lorientaise tous les dimanches matin avec ses copains ils faisaient deux ou trois parties. Dès l’âge de 7 ans je l’accompagnais et je profitais de leur temps de pause pour garder leurs boules et jouer avec, ceci pendant 2 à 3 ans, jusqu’à l’âge de 10 ans.

Je jouais avec eux comme tireur, j’ai pris ma première licence en 1965, nous faisions partie du secteur 8 du Finistère. Mes souvenirs de cette époque : c’est la convivialité, l’esprit d’équipe et le respect des joueurs.

Petite anecdote : des joueurs du club sont venus pendant 4 ans me chercher à Gourin où j’étais à l’école pour participer aux concours officiels à Concarneau, Landerneau, Landivisiau, Brest… ils faisaient 300 km le dimanche et me renvoyaient à l’école tard le dimanche soir, ça je ne l’oublierai jamais.

2 - Quels étaient pour toi les joueurs les plus redoutables de cette époque?


Il y avait de très bon joueurs. Divincensau, Alféri, Bourlaouen, Jaffrelot, Giocanti, Collo, Davilma, Le Sayec et celui qui m’a le plus marqué par sa gentillesse et son adresse, Jean François Barbéoch.

3 -As-tu un souvenir, une partie qui t'ait marqué en tant que spectateur?


Honnêtement non, j’ai vu tellement de parties ; ou alors je dirais la ½ finale et la finale du premier titre individuel de Pascal Sujet, tellement il était au dessus des autres joueurs.

4 - Et quel est ton meilleur souvenir de joueur?


J’en ai plusieurs, les plus marquants :

  • la finale junior du championnat de Bretagne perdue 13 à 12 avec mes deux meilleurs copains de l’époque, Le Barillec Michel et mon cousin Guillermic Patrick.
  • La partie des 1/16 e du France à Poitier perdue 13 à 11 avec les frères Stéphant contre Marco Foyot, partie qui a duré 3h45 avec huit annulations du bouchon de notre part.

5 - Des quels de tes nombreux titres es-tu le plus fier?

Le premier championnat en 1976, parce que c’est le début du comité.

Le premier titre d’une longue série avec les Stéphant (en 1980).

Le premier et le seul individuel en 1988 devant 292 joueurs, c’est un vrai marathon mais quel plaisir ! (Qualificatif pour le championnat de France à Brest / Photo ci-contre)

Le titre de champions doublettes avec Marc Le Goff après avoir gagné 4 parties sur le score de 13 à 12.

Le titre de champion de France U.F.O.L.E.P. en 1988 à Arras avec Franck Jaffré et Pascal Sujet.

Le Gouariguer Lorient lanester triplet du scorff petanque

6 - En plus de 30 ans de pétanque, tu as pu jouer avec pas mal de joueurs, quels sont ceux avec lesquels tu as le plus apprécié de jouer?

La liste pourrait être très longue, mais je préfère me limiter à quelques uns pour différentes raisons :

  • Le Gouariguer Bruno (Gentillesse, sérieux et application)
  • Sujet Pascal (Flegme, humour et imprévisible)
  • Le Poulichet Jean Yves (Simplicité, adresse et complicité)
  • Stéphant Michel (Amour de la pétanque et du beau jeu)
  • Stéphant Philippe (Adresse pure et compétiteur)
  • Laprey Philippe (Compétiteur hors pair et rage de vaincre)

7 - Le joueur qui t'a le plus impressionné?

Des joueurs j’en ai vu des centaines, mais je suis en admiration devant Christian Fazinno pour son palmarès mais surtout pour sa rigueur et la science qu’il a pour mener une partie.

8 - Tu t'es essayé au jeu provençal, que penses-tu de ce jeu?

Il aurait fallu pour ma part commencé plus jeune, c’est un sport qui demande du physique, de l’endurance et une grande adresse. Pour l’instant nous n’avons pas les bons terrains, pas d’entrainement et pas le niveau, mais peut-être que dans 10 ans, nous serons compétitifs.

9 - Tu as aussi officié pendant de nombreuses années en tant qu'arbitre. Quel regard portes-tu sur l'arbitrage? Et que dirais-tu aux joueurs qui hésitent à se lancer?

Ce serait un long débat, alors je préfère me limiter à mon point de vu personnel. Les arbitres sont de moins en moins crédibles parce que l’on a fait preuve de trop de laxisme pendant 20 ans. On n’a pas serré au départ :

  • Horaire des concours
  • Comportement des joueurs
  • Manque de respect.

Cela peut s’améliorer, mais il faudra que tout le monde mette la main à la pâte et travaille dans le même sens pour le bienfait de la pétanque telle que je l’aime et la conçois.

10 - Nous pensons savoir que cette saison pourrait être ta dernière dans le Morbihan, cela signifie t-il que tu ranges définitivement les boules?

Eh oui ce pourrait être ma dernière saison dans le Morbihan, voir l’avant dernière au maximum mais voilà je suis comme Obélix tombé dedans étant petit, alors ranger les boules ce n’est pas un problème d’actualité, et honnêtement je crois que j’aurai du mal à arrêter un jour, j’aime trop ça. En plus, maintenant je suis moins compétiteur et gagneur qu’il y a 9 à 10 ans, ce qui me permet d’apprécier les bons moments à leur justes titres et de savourer une bonne partie de pétanque (gagnée ou perdue) du moment que le beau jeu l’emporte.


Ligue de Bretagne de pétanque et jeu provençal

Comité départemental du Morbihan de Pétanque et Jeu Provençal

Fédération Française de Pétanque et Jeu Provençal