«

»

Jan 06 2009

Imprimer ce Article

Questions à Yvon Landoas

Yvon LandoasPrésentation d'Yvon réalisée en janvier 2009

  • Club en 2009 : la pétanque combritoise dans le CD29
  • Première licence : 1995

Démarrant son parcours de licencié à l'ASPTT Lorient, avant de partir à Locmiquélic et Lanester, Yvon fut d'abord connu en tant que joueur passioné toujours prêt à se déplacer pour assouvir son envie de jouer. Arborant sa queue de cheval sur nos terrains il collectionna les places d'honneurs en championnat, manquant parfois la dernière marche pour un petit point.

Musicien de métier, il mis ses talents d'artiste à contribution en tant que compositeur de la chanson "La Pétanque comme on le désire", avant de se consacrer de longues semaines pour faire sortir de son imagination le site internet du comité du Morbihan de pétanque en janvier 2005. C'est en effet en tant que bénévole au sein du comité du Morbihan ou il restera 4 ans qu'il avait lancé ce projet. Il fut aussi directeur sportif et réussi l'examen d'entrée d'éducateur et à l'arbitrage. Son parcours de pétanqueur se poursuivra dans le Finistère en 2009. Bon vent!

Palmarès en championnat

  • En Triplette Senior : Demi-finaliste Morbihan 2002 avec J.Labbé et P. Grenon.
  • En Doublette Senior : Demi-finaliste Morbihan 2003 avec R. Stéphant et 2006 avec R. Le Félic. Quart de finale Ligue 1998 avec JC Pic.
  • En Individuel : Quart de finale Morbihan 2007
  • En Doublette Mixte : Demi-finale Morbihan 1996 et 2007 avec Monique Laronche. Demi-finale Ligue 2007
  • En Doublette Jeu Provençal : Vice-champion du Morbihan 2001 avec A. Guérin et 2006 avec R. Le Félic. Vice-champion de Ligue 2001 avec A. Guérin.

Dernièrement dans le dernier carré du régional de Saint Thégonnec en 2006, et souvernir plus lointain, un 1/16e de finale au mondial de Millau en tête à tête, battu 13 à 10 par Derit.

Ce palmarès était à date de l'entretien.

Entretien réalisé en janvier 2009

1 – Comment es-tu venu à la pétanque et quels souvenirs gardes tu de ces premières années ?

Je suis venu à la pétanque presque par hazard, je me trouvais à faire ma tournée d'été dans le languedoc roussillon , et, ayant perdu pas mal d'argent au casino, nous avons décidé, avec Monique ,de trouver un jeu qui assouvirait notre envie de jouer mais qui nous couterai moins cher, étant dans le sud, deux tripletttes de pétanque ont fort bien fait l'affaire. En rentrant en bretagne cette année là, nous avons ouvert le journal pour voir si il y avait des concours et nous sommes tombés sur un concours à l'oasis, à Ploemeur… début de l'aventure merveilleuse.

Monique Laronche et Yvon Landoas

Monique Laronche et Yvon Landoas

2 – Quels étaient pour toi les joueurs les plus redoutables quand tu as débuté?

Sans conteste, les joueurs qui dominaient la pétanque quand je me suis licencié étaient les frères Stéphant qui jouaient encore ensemble et faisaient peur à tout le monde. Je pense toujours à l'heure actuelle que Michel est un des joueurs les plus nobles les boules à la main.

3 – As-tu un souvenir, une partie qui t'ait marqué en tant que spectateur?

C'etait à millau , une finale en doublette qui opposait Quintais/Robert à Foyot/Passo, la partie etait acharnée et de très bon niveau, les deux équipes etaient vraiment en rivalité malgré le partage des gains. A 7/7, alors que Foyot pointe plein bouchon, j'ai vu  une série de six trous suivre…comme quoi la petanque reste attrayante car toujours imprévisible.

4 – Et quel est ton meilleur souvenir de joueur?

Mon meilleur souvenir de joueur est très présent dans ma tête, il s'agit de l'instant ou j'ai clairement vu que ce qui m'emprisonnait psychiquement c'était  la volonté de prouver aux autres que je valais quelque chose, après un "brochet" magistral, je me suis libéré de cela et j'ai joué avec une aisance jouissive les boules suivantes.En général, je joue à la pétanque pour retrouver au maximum cette liberté de geste et d'esprit.

5 – Quels sont les partenaires avec qui tu as le plus apprécié de jouer ?

J'ai aimé jouer avec tous mes partenaires,chacun d'eux m'ayant apporté des bonheurs différents mais je dois admettre que jouer avec Michel Stéphant même pour des concours occasionnels est un réel bonheur tant il met à l'aise ses partenaires,grace à son niveau de jeu et à sa grande générosité..

6 – Tu as fais 3 ans au sein du comité du Morbihan de pétanque, créant au passage ce site internet de toute pièce, quel souvenir gardera tu de ces 3 saisons de bénévolat ?

Comme tout bénévole, je suppose, on est content d'apporter sa petite pierre pour faire progresser l'édifice, j'ai pris conscience de la somme de travail que cela demande et du peu de reconnaissance en retour des pétanqueurs. Chapeau à Philippe et son équipe de tenir le coup aussi longtemps, et bon courage...

7 – Tu as passé ton examen d'éducateur, et a obtenu le BF1, tu aurais souhaité apporté quoi de plus ou de différents à ce qui se fait déjà, et penses tu continuer?

Je dois admettre que mon engagement est resté assez minime dans ce domaine pour avoir des commentaires à faire, cependant, le travail fait dans le morbihan a été assez énorme dans certains clubs, un travail très isolé et peut etre pas assez appuyé par le comité, l'euro symbolique a engendré des gains qui pourraient etre repartis de meilleure façon. cela reste une réflection très personnelle.En tout cas, encadrer des jeunes m'a apporté beaucoup de bonheur et j'espère bien continuer dans le finistere si mon temps libre me le permet.

8 – Tu pratiques le jeu provençal depuis le premier championnat du Morbihan doublette jeu provençal, qu'est ce qui te plais dans ce jeu ?

Je dis toujours que si il y avait autant de concours en jeu provençal qu'en pétanque, j'irais sans hésiter au provençal, ce que j'aime dans ce sport, c'est l'engagement plus important du corps, et le fait qu'il bénéficie d'une aura plus noble que la pétanque. Je déplore un peu le manque d'esprit sportif  dans le milieu de la pétanque, je viens du sport collectif  ( le basket) et j'aimais beaucoup l'esprit d'équipe, que je retrouve un peu plus dans les competitions type coupe de france ou championnat de clubs.
Yvon Landoas petanque et jeu provencal

Yvon au Jeu Provencal

9 – On te sait intermittent, as tu réussi à faire un parallèle entre ton métier d'artiste et la pratique de la pétanque ?

Tous deux m'apportent de la joie, un vrai travail sur soit même, il faut toujours savoir se remettre en question dans l'un comme dans l'autre, et puis il y a le rapport avec les autres que je n'ai pas beaucoup en dehors de ces activités car je suis un véritable ours dans mon comportement social en temps normal.

10 – Tu quittes aujourd'hui la pétanque morbihanaise, mais la rumeur coure… tu prendrais une licence dans le CD29. Comment vois-tu tes prochaines années de pétanqueurs ?

En effet, après une année sans pétanque et la naissance de ma petite fille, je compte bien reprendre une licence cette année dans le finistère, je vais signer à Combrit, un club pas loin de mon nouveau domicile et ou il y a pas mal d'investissement des joueurs dans les concours. Une première année peut -etre cool, mais, si la vie me le permet, j'aimerais bien retrouver la pétanque un peu plus souvent car elle est un facteur d'équilibre important dans ma vie .

Merci à Yvon Landoas d'avoir accepté de jouer le petit jeu de l'interview en toute honnêteté.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.petanque-morbihan.fr/2009/01/06/yvon-landoas/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>